Avoir un 2ème enfant : pourquoi j'ai changé d'avis...

Publié le par Aline maman blogueuse

Avoir un 2ème enfant : pourquoi j'ai changé d'avis...

Quand j'ai eu mon petit bonhomme, il y a un peu plus de 5 ans, j'ai connu un mélange de baby-blues/dépression post-natale. Une sorte de mini-tornade qui m'a totalement chamboulé. Suite à cela, j'avais été catégorique : "Moi, avoir d'autres enfants ? JAMAIS !" Et puis, la vie, le temps, l'âge peut-être, ont tout remis en question. Et aujourd'hui, un nouveau mini-nous est en train de faire des galipettes dans mon ventre.

La dépression post-natale, c'est la chose qui te tombe dessus alors que tu ne t'y attends pas. C'est le truc qui mange ton quotidien, perturbe ton couple, gomme ton sourire... Si certains veulent plus d'infos sur mon histoire, c'est par ici. On se dit alors qu'un seul enfant, c'est déjà très bien. En avoir d'autres est juste inenvisageable. Je pense que la peur de connaître à nouveau ce baby-blues force 15 m'avait totalement refroidi. Mon mari aussi d'ailleurs. Alors nous avons fait notre petite vie tranquille à trois en se disant que c'était parfait ainsi.

Et puis...

...Et puis, notre fils a grandi. Ses copains ont eu des frères et soeurs. Pas lui. Il s'est posé des questions mais la situation ne semblait pas le gêner tant que ça. Quoique parfois il semblait malheureux, comme s'il lui manquait quelque chose. Et on nous a posé 100 fois la question : "Bah alors, c'est pour quand le petit 2ème ?"

...Et puis, j'ai rencontré des adultes qui sont enfants uniques et qui m'ont parlé de leur déception de ne pas avoir eu un frère ou une soeur. Au début, je pensais : "Si tu savais le nombre de jouets dans la figure, le nombre de tirage de cheveux, le nombre de punitions que tu as évité grâce à ta situation d'enfant unique !" Et puis, je me suis dit que j'étais quand même heureuse d'avoir mon frère et ma soeur. C'est plus gai au quotidien, c'est plus sympa au repas de Noël et c'est un soutien dans les épreuves de la vie...

...Et puis, j'ai vieilli. Pas trop. Juste de 5 petites années. Mais je me suis sentie à nouveau prête à donner la vie. Je me suis sentie plus sereine. Et je me suis mise à rêver d'un petit deuxième....

...Et puis, le temps a fait son effet. Il n'a pas gommé les mauvais souvenirs mais on leur donne aujourd'hui moins d'importance. Peut-être parce qu'on vieillit un peu et qu'on apprend à relativiser.

...Et puis, l'homme de ma vie a lui aussi commencé à réfléchir. Et un jour, il a dit : "Je suis prêt !"

Voilà comment je suis passé d'une envie de me faire opérer pour ne plus jamais avoir d'enfant à l'envie de donner à nouveau la vie et d'agrandir la famille.

J'ai 28 ans. J'ai un peu vieilli et j'ai changé d'avis.

Dans 6 mois, une nouvelle vie commencera. A 4 cette fois-ci !

Commenter cet article

dbo 02/10/2014 15:05

félicitations ! c'est beau de voir les évolutions de point de vue, surtout pour du positif <3

Aline maman blogueuse 02/10/2014 15:07

Merci beaucoup !
Oui comme quoi, il ne fait jamais dire "jamais" ! :-)
La vie est belle en fait donc j'en profite à fond !
Bonne journée et merci de votre passage sur mon blog !
Aline

chacha 02/10/2014 08:54

Félicitations justement je me posais cette question du petit deuxième après le traumatisme du premier, je pense que le temps fait son effet et puis chaque bébé est différent. Belle grossesse à vous.

Aline maman blogueuse 02/10/2014 11:46

Merci beaucoup !!!

Pour l'instant tout se passe bien, mis à part quelques contractions par ci, par là. Je me repose et je profite !

Bonne journée !

Aline

Ma Bouille Et Moi 01/10/2014 13:02

Je découvre ton blog, avec cet article, et je me reconnais entièrement!
Ma fille a 10 mois, je suis passée par 4 mois de dépression post-partum, et je me suis jurée "plus jamais".
Maintenant, je commence doucement a penser au 2eme, mais la peur de repasser par la est encore beaucoup trop présente.
En tout cas merci pour ce bel article!

Aline maman blogueuse 01/10/2014 13:59

Bonjour !

Je me dis aujourd'hui qu'il ne faut jamais dire "jamais" en fait. Bien sûr, j'ai toujours au fond de moi un petit bout d'angoisse. Je me dis que ça se passera peut-être aussi mal avec le 2ème. Mais l'angoisse est bien moins forte que le bonheur que je connais aujourd'hui. Sentir ce petit être bouger, voir mon ventre s'arrondir doucement...

Je me dis que pour le 2ème, tout sera différent. Notre couple s'est vraiment soudé après les mauvais moments qu'on a pu passer. On est moins stressés parce qu'on est déjà passés par là. On sait ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut surtout pas refaire...
Et puis, comme je le disais, on se sent prêts pour une nouvelle aventure ! :-)

Prends ton temps pour le 2ème. Ne te laisse pas influencer par tous ceux qui disent "Il serait temps de vous y mettre. C'est pas bon trop d'écart entre deux enfants !"
Prenez le temps d'y penser sereinement, tous les deux.
Et tu verras, un jour, vous le sentirez, au fond de vous, que vous serez prêts. (j'ai l'impression que ma phrase n'est pas très française mais bon, je pense que tu comprendras)

Merci beaucoup en tous cas pour ton message sur mon blog.
Cela fait toujours très plaisir !
Bonne journée !

Aline