J'ai menti à mon fils. Juste une fois, ça fait pas de mal, hein ?

Publié le par mamanbavarde

vent feuilles mortesMon fils a 3 ans et demi et même si c'est un petit, je lui ai toujours dit la vérité. Un soir, je suis sortie un peu de la "ligne de conduite" que je m'étais fixé et je lui ai raconté des histoires. Juste une fois...

 

J'ai toujours entendu qu'il ne fallait pas mentir aux enfants (et je l'ai aussi lu notamment dans un livre que je recommande dans un autre article de mon blog). C'est vrai que j'ai toujours trouvé ça un peu "gnan gnan" de raconter à son enfant que son hamster s'est envolé vers le ciel pour rejoindre les autres hamsters du monde entier. Quand on commence par là, on prend le risque de se noyer dans un océan d'explications face à un petit bonhomme qui nous demande : "Oui mais mon hamster, il n'avait pas d'ailes alors je ne comprends pas?" ou "Mon hamster s'est juste envolé, donc il va revenir un jour hein ?'"

 

A la maison, on a pas mal d'animaux (des chiens, des rats, des poules... Reste plus qu'à acheter un bateau et je suis sûre qu'on peut rejouer l'épisode de l'arche de Noé) et comme c'est la vie, nous en perdons parfois de maladie ou de vieillesse. Il était impossible pour moi d'expliquer à mon petit bonhomme que sa poule avait fait ses bagages pour aller en voyage ou une autre histoire de ce genre. Je lui ai donc dit la vérité : que la poule était morte de vieillesse et que nous l'avions enterré dans le jardin. Qu'elle allait devenir de la poussière et que des plantes repousseront à sa place...etc

Les mots sont peut-être "crus" mais au moins, les choses sont dites.

 

Du coup, j'ai toujours dit toute la vérité. Je le jure. Mais un soir, Météo France avait annoncé du grand vent pour toute la nuit et ce bulletin météo allait me faire passer dans le camp des mamans "inventrice-d'histoire-à-dormir-debout"...

 

Mon fils a une cheminée (condamnée) dans sa chambre et le vent qui s'engouffre dedans, c'est juste flippant à entendre. Du coup, quand il m'a dit en se couchant "J'ai peur du bruit du vent", je me suis imaginée en quelques secondes la nuit pourrie (appelons un chat un chat) que j'allais passer à calmer la peur de mon fils sans pouvoir stopper ce foutu bruit.

 

La fatigue du travail aidant, je n'ai pas cherché longtemps et pour une fois, je me suis dit qu'une petite histoire toute jolie ne ferait pas de mal... :

 

"Le vent, il est à la tête de toute une armée de petits vents qui bossent pour lui.

A l'automne, quand les feuilles recouvrent les routes et les jardins, il y a du boulot parce qu'il faut tout nettoyer pour qu'on puisse à nouveau voir la route et notamment les petites bandes blanches qui sont très utiles à papa et à maman sur la route mais aussi à tous les autres adultes du monde.

Du coup, le vent et ses ouvriers profitent de la nuit où tous les gens dorment pour nettoyer tout ça en soufflant les feuilles dans les coins de la terre, parce que comme ça, ça gêne moins.

Cette nuit, le vent et ses ouvriers vont donc avoir beaucoup de travail et comme ils ne sont pas très à la pointe niveau technologie (ils n'arrivent pas à la cheville de l'aspirateur Dyson qu'on a à la maison), ils ont tendance à ne pas être silencieux du tout. Donc ça fait beaucoup de bruit et ça va en faire toute la nuit.

On n'a pas le choix. Il faut les laisser travailler pour que toute la ville soit bien propre demain matin. 

Alors tu vois, dors tranquille. Le vent est un super gentil qui va tout nettoyer (tu connaissais Superman, je te présente Windman !)"

 

Mon fils a écouté. Il a souri. (Yes !) Il a dit "D'accord maman." et il s'est couché. Puis il a ajouté : "On verra demain si le vent et ses petits vents ont bien travaillé".

 

OUF ! Nuit paisible, me voilà !

 

Le lendemain, après une mauvaise nuit de sommeil (pas à cause de mon fils mais du vent qui m'avait légèrement cassé les oreilles), je croisais les doigts pour que les feuilles aient un peu bougé dans le jardin. Histoire d'appuyer un peu mon histoire (et le vent me devait bien ça, vu la nuit qu'il m'avait fait passer).

 

Quand on a regardé par la fenêtre avec mon fils le matin, toutes les feuilles avaient été soufflées par le vent dans un coin du jardin ! La chance !

 

Comme quoi, en fait, je n'ai pas menti. Ou alors un tout petit peu de rien du tout...

Et si l'histoire pour contourner la peur du vent qui fait du bruit la nuit peut vous servir, eh bien servez-vous ! ;-)


Commenter cet article

mamiecat 24/08/2015 18:45

Super. Bravo Maman. Voilà un petit bout d'homme qui se souviendra toujours du "travail du gentil vent et de ses adjoints " et qui, sans doute, transmettra avec beaucoup de tendresse cette jolie histoire à ses propres enfants. Je ne suis pas du tout "psy" quelque chose, mais mon propre cœur de maman est persuadée que vous avez répondu "pile-poil" à l'attente apeurée de votre petit enfant et vous savez quoi ?-je ne suis pas croyante- mais vous connaissez cette expression:" faire un mensonge pieu"...s'en est peut-être un, mais sûr, une merveilleuse petite fable/poésie, douce à écouter. La "mission" des mamans, sur cette terre, c'est bien de faire sourire leurs enfants, non ? Ils auront bien le temps de pleurer........

Aline maman blogueuse 07/09/2015 10:19

Merci beaucoup pour votre gentil commentaire !
Effectivement, rendre heureux mes enfants est la priorité de ma vie :-)
Bonne journée et merci encore pour votre passage sur mon blog :-)
Aline

Isa 29/11/2012 15:04


Génialissime :-)

mamanbavarde 29/11/2012 15:52



oooooh merci !!!!