Sortie scolaire en maternelle : mon fils prend le car, moi je stresse !

Publié le par mamanbavarde

sortie_scolaire_maternelle_ecole_chauffeur_car.jpgÇa devait bien arriver. Après les petites sorties à pied, puis les balades d'une demi-heure en car, mon fils allait bien finir par grandir. Alors quand on m'a expliqué qu'il allait faire une sortie scolaire en car à une heure de route d'ici, je n'ai pas pu m'empêcher de stresser...

Sortie en car à 4 ans : c'est pas trop tôt ?

Il n'est pas grand mon petit bonhomme : à peine 1 mètre si on compte les "piques" qu'il a sur les cheveux. Alors quand la maîtresse m'a dit qu'ils prévoyaient une sortie à 1 heure de route d'ici (sa 1ère vraie sortie scolaire de sa vie!), la première chose que j'ai trouvé à lui répondre, c'est : "Il n'est pas un peu trop petit encore, non ?" Question con. En même temps, je ne dois pas être la seule à paniquer un peu ; il suffisait de regarder le nombre de mamans à se ronger les ongles devant le portail de l'école le jour J pour s'en rendre compte...

La maîtresse donnait le choix aux parents : inscrire ou non son enfant pour cette sortie.

On a réfléchi vite fait avec mon homme et on s'est dit qu'on n'allait tout de même pas priver notre fils bien débrouillard d'une sortie entre potes. On aura bien l'occasion de le priver plus tard, quand il le méritera vraiment, quand il aura 15 ans, les cheveux en bataille et qu'il nous parlera en bon ado qui se respecte, c'est à dire "mal".

Alors, j'ai tout préparé bien comme il faut : le petit sac à dos avec le nom, le sac plastique pour le pique-nique, la tenue de rechange "au cas où". J'ai vérifié 3 fois que tout était comme demandé par l'école, comme s'il partait pour un voyage de 3 semaines à l'étranger. La tarée !

Quand le stress monte...

Au début, je ne stressais pas encore trop. J'espèrais en fait secrètement qu'il ait un peu de température ce jour-là, histoire de pouvoir appeler l'école en disant : "Non désolé, il ne pourra pas prendre le car, il est souffrant...Bah oui, c'est vraiment dommage..."

Le gros coup de stress a commencé la veille, quand j'ai vérifié son petit sac à dos pour la 4ème fois. J'ai repensé aux accidents de car, aux terroristes, aux tordus qu'on voit à la télé... Ca y est, c'était parti, je commençais à me faire des films. J'en ai fait des cauchemars horribles. En bref, je n'ai absolument pas dormi de la nuit.

J'ai toute confiance dans l'école mais c'est le conducteur du car qui me stressait en fait. Et s'il s'endormait au volant ? Et s'il était trop vieux pour conduire ? Et si le brouhaha des gamins le perturbait dans sa conduite ? Et si, et si, et si ????

C'est bête comme on peut se faire des films quand on est parents.

Le jour J : check up complet !

Le jour J, super motivée comme vous l'imaginez bien, j'ai accompagné mon fils à l'école après avoir vérifié pour la 5ème fois si rien ne manquait dans son sac à dos. J'ai aussi revérifié en arrivant à l'école. Bah oui, au cas où des trolls auraient volé le pique-nique pendant le trajet maison-école. Sait-on jamais. Quitte à se faire de films, autant s'en faire jusqu'au bout...

Dans la cour de l'école, il y avait plusieurs types de parents :

- les "relax" qui déposent leurs enfants comme si de rien n'était et s'éclipsent rapidement après le bisou
- les "relax mais un peu moins" qui déposent leurs enfants en s'attardant un peu plus
- les "stressés légers" qui s'attardent jusqu'à l'arrivée du car et posent 1 ou 2 questions à la maîtresse
- les "stressés à 200%" comme moi, qui s'attardent jusqu'aux coucous à travers les vitres du car, rongent leurs ongles, posent plusieurs questions à la maîtresse et aux accompagnateurs histoire d'être vraiment rassurés (même s'ils ne le sont pas plus au final)

Pour ma part, j'ai passé le temps du passage-pipi-aux-toilettes-des-enfants-avant-de-partir à observer de loin le chauffeur du car. Il n'avait pas l'air jeune mais pas trop vieux non plus. Il était cohérent dans ce qu'il disait aux autres parents et il marchait bien droit (donc pas d'alcool). Il n'avait pas trop de cernes non plus donc je pense qu'il avait du bien dormir.

Je n'ai pas été jusqu'à le faire souffler dans un éthylotest mais ce n'était pas l'envie qui me manquait !

sortie scolaire car bus ecole maternelle parent stress

Je n'ai pas regardé mon fils partir pour ne pas avoir à endurer les "au revoir" à travers les vitres du car. Je commençais déjà à avoir les larmes aux yeux alors je n'allais pas me mettre à pleurer à chaudes larmes sur le trottoir... La honte.

Zen, restons zen ! Je me suis répétée ça toute la journée.

Le soir, j'ai récupéré mon petit bonhomme et je l'ai serré très fort dans mes bras. Je suis peut-être une maman paniquée mais tant pis. J'aime mon fils et je suis comme ça.

Je le sens : mes ongles n'auront pas le temps de repousser d'ici ses 18 ans ! ;-)

Commenter cet article

najat 18/05/2015 05:17

oulalalala je me reconnais tout à fait. Depuis 3h15 cette nuit je ne dors plus je suis en état de stress!!! ma fille, mon petit bout de 5 ans et de mi doit partir en sortie mais je n'en peux plus de stresser

Aline maman blogueuse 19/05/2015 15:01

Bonjour,
Vous savez, je crois qu'on est toutes comme ça ! C'est normal, on tient à nos enfants.
Mon fils a maintenant 6 ans et je prends sur moi quand il part avec l'école ou le centre-aéré. Je stresse toujours mais j'essayes de relativiser. Je me dis que je pourrais pas le couver jusqu'à ses 18 ans. Il m'enverra balader quand il sera ado déjà et puis ce sera compliqué d'être derrière chacun de ses pas quand il aura 30 ans ;-)
Bon courage ! Bonne journée !
Aline

karima 22/05/2014 01:24

ooof on dirai moi qui parle hhhhhh ma fille va faire une sortie avec l école et c panique depuis 15 jours