Top 5 des jouets qu'on regrette d'avoir offert à nos enfants

Publié le par Aline Rigole Martin

bien_choisir_jouets_enfant_mauvaises_experiences.jpgIl y a des jouets que l'on est heureux d'offrir à nos chères petites têtes blondes (ou brunes, ou rousses, enfin peu importe) et dont on regrette l'achat quelques heures, voire quelques minutes après. Top 5 !

 

1 - Le jouet sonore

Le top de la bonne idée ! Caché derrière une séduisante présentation de "jouet d'éveil" ou de jeu avec "bruitages hyper réalistes", ce jouet est en réalité le cauchemar de tout parent doté d'oreilles. Ça braille et le son est souvent absolument affreux. Rappelez-vous de ce petit piano électronique aux couleurs criardes que vous avez déjà eu un jour entre les mains et qui sonnait aussi juste qu'un concert de trombone improvisé après 15 verres de Mojito... Sur le jouet sonore, les bruitages semblent avoir été créés pour tester la résistance nerveuse de l'humain. Une expérience grandeur nature sur des parents-cobayes en quelque sorte... On a alors 4 solutions : le balancer par la fenêtre (attention à la crise dans les minutes qui suivent), coller un bout de scotch sur le haut-parleur (solution de fortune que votre enfant se fera un plaisir de décoller), planquer les piles ou racheter un autre jouet, sans son. Je vous conseille la dernière solution.

2 - Le jouet de construction inadapté à l'âge de l'enfant

Ce jouet, vous l'avez offert à votre enfant de 5 ans parce que sur la boîte, c'est bien noté "5 ans et +". Sauf que vous vous rendez rapidement compte que c'était le "et +" qu'il fallait voir et uniquement celui-ci.  En fait, celui qui a noté "5 ans" sur la boîte a soit un enfant qui possède un QI de 170, soit un réel problème avec la notion d'âge. D'apparence sympa et inoffensif, ce jouet est en réalité hyper complexe et la notice de montage est une énigme à elle toute seule. Votre enfant galère donc, s'énerve forcément, et envoie balader toutes les pièces avant de hurler que "C'EST TROOOOP NUUUUL !". Vous finissez par lui dire qu'il exagère parce que c'est facile. En fait, vous n'y arrivez pas plus que lui et vous finissez par passer la soirée à faire de la construction de gamin en ruminant parce que ce PUT.... de jouet vous a filé des complexes. Grrrrrrr !

3 - Le jouet en bois

Ce jouet, vous l'avez acheté dans une pure démarche écolo, pour faire barrage à  la très controversée industrie du jouet plastique Made in China. Mais votre enfant n'est pas solidaire de votre démarche. Car oui, un très jeune enfant, ça s'agite sans arrêt et ça balance aussi ses jouets à travers la pièce. C'est après 4 bleus sur le front de votre enfant, 2 sur le votre (votre âge vous permet d'esquiver plus facilement que votre enfant) et quelques coups dans les meubles, que vous comprenez votre erreur. L'écologie a ses limites. Ce n'est finalement pas si mal les jouets en plastique tout mou....

4 - Le jeu qui ne se joue qu'à 2 ou plus

C'est sympa de jouer en famille à la chasse aux papillons, aux dominos Cars ou au mémory Dora l'exploratrice. Mais c'est sympa 10 minutes. Parcequ'en attendant, le ménage n'avance pas. Le tas de linge vous nargue et vous avez presque l'impression de l'entendre dire "Regarde comme je grandis ! Regardes comme tu vas galérer pour me repasser !" Les jeux qui ne se jouent qu'à 2 ou plus, ce sont des pièges à parents débordés, des voies sans issues pour parents submergés par les tâches ménagères. Attention, ce jeu n'est pas à bannir parce que c'est tout de même très important de jouer en famille. Mais il faut savoir le sortir au bon moment. Le week-end s'y prête bien par exemple. Le soir, après une affreuse journée de boulot et avant une soirée réjouissante placée sous le signe de la convivialité d'un fer à repasser : beaucoup moins....

5 - Le jouet hors saison

C'est le jouet d'été qu'on offre en hiver et inversement. Eh oui, l'erreur est parfois facile à faire mais elle ne pardonne pas. Par exemple, vous craquez pour la super moto électrique dans le catalogue des jouets de Noël. Vous l'offrez, super content de vous, et êtes littéralement sous le charme quand votre enfant ouvre de grands yeux ronds émerveillés à l'ouverture du méga-paquet (qui au passage vous a coûté 5 rouleaux de papier cadeau et 2 rouleaux de scotch). Et puis, vous déchantez rapidement parce que votre enfant veut essayer sa belle moto "TOUUUUUT DE SUIIIIIIIITE !" alors qu'il pleut des cordes et qu'il doit faire 1°C à tout casser dehors. Rappelez-vous : un enfant ne sait pas reporter l'utilisation d'un cadeau à plus tard. Un enfant veut jouer "tout de suite", qu'il pleuve, qu'il vente, ou que vous ayez 40°C de fièvre. Donc le trampoline et la moto électrique s'offrent au printemps/été et la luge 6 cylindres avec option radar de recul, en hiver. Point.

Si vous avez d'autres exemples de jouets "pièges à parents", n'hésitez pas à prolonger ma liste !

Commenter cet article